19e colloque de l'AEDDHUM : de Gênes à Fukushima, perceptions et gestions du risque

Vendredi 16 mars, 13h15

Acculturation et question identitaire

Présidente de panel : Laurence Monnais

Le fardeau documentaire : le risque de l’oubli et de l’effacement dans un environnement numérique

Pierre Desrochers, Sciences humaines appliquées, Université de Montréal, et analyste principal de la recherche, Bibliothèque et Archives Canada

Le processus continu d’identification et d’évaluation des ressources documentaires des représentations de pouvoir, de mémoire collective et d'identité culturelle d'une société constitue l’une des assises fondamentales des institutions de mémoire et de savoir. Récemment, des changements importants se sont produits dans les structures organisationnelles du gouvernement ainsi que leurs contextes pour les ressources documentaires et ce, pour répondre (a) aux exigences des nouvelles technologies de l'information et des communications; (b) à de nouvelles formes d'intervention et d’interaction entre l’État et le citoyen; et (c) pour faire face à la transformation sociale en cours. C’est dans cette perspective particulière que nous poursuivions l'impact de ceux-ci dans le processus de mémorisation et de ses composantes utilisées par les institutions mandatées à la préservation et à la transmission de cette mémoire dans une société, maintenant plus que jamais, numérique. Dans cette société numérique, ce processus d’évaluation et d’identification relève-t-il uniquement du domaine disciplinaire du professionnel de l'information, de l’historien, du sociologue, ou de l'anthropologue? Serait-il un domaine interdisciplinaire lié au travail collaboratif entre ces disciplines à caractère mémoriel et les spécialistes de la technologie? L'auteur présente dans ce texte l'impact des transformations sociales facilitées et activées par l’interactivité rendue possible par l’environnent numérique sur les pratiques et les théories d'évaluation des ressources documentaires et de prise de décision des institutions de mémoire et de savoir. Il présente en terminant les mesures et les stratégies possibles d'atténuation du risque sociétal de l’oubli et d’effacement dans ce processus de mémorisation.

L’acculturation des Franco-Américains de deuxième génération en Nouvelle-Angleterre durant la période des années 1920-1940

André Bilodeau, Histoire, Université de Montréal

L'acculturation des Franco-Américains de deuxième génération en Nouvelle-Angleterre durant la période des années 1920-1940 est le thème de cette communication.  L'hypothèse avancée est que ce groupe évolua dans un contexte social, économique, culturel et historique en forte transition, subissant des transformations majeures et amorçant un déclin à plusieurs niveaux.  Pour illustrer cette situation, la production littéraire d'auteurs franco-américains de deuxième génération, dont Jack Kerouac, sera analysée.  Ce contexte de forte transition est empreint de risques pour l'immigrant en terre américaine, tant en termes identitaire qu'économique.  Les membres de la première génération anticipent d'ailleurs ces éléments d'incertitudes pour leurs enfants, ce de diverses manières. Risquent-ils de perdre leur identité et les valeurs traditionnelles du groupe ?  Seront-ils capables de bien s'insérer dans leur société d'accueil ?

L'objet d'étude que constituent les membres de la deuxième génération, en tant que filles et fils d'immigrants pris entre la culture de leurs parents et celle de la société d'accueil, jouant ainsi un rôle majeur dans le processus de réception et de diffusion des valeurs et de la culture, nous apparaît important pour l'avancée des connaissances reliées aux Franco-Américains de cette époque et valider l'hypothèse de départ.  Le concept d'identité culturelle, englobant celui de l'acculturation, nous semble également primordial pour expliquer notre propos.  Alors que le contexte socio-économique des années 1920-1940 est marqué par un mouvement d'américanisation, par une amélioration des conditions de vie, mais aussi par de graves difficultés économiques, l'arrivée de la culture et de la consommation de masse est un élément important pour  enrichir notre point de vue, à la fois sur le contexte de l'époque ainsi que de son impact sur l'identité culturelle du groupe.