AÉDDHUM

Association des Étudiant-e-s Diplômé-e-s du Département d'histoire de l'Université de Montréal

Colloque uchronesque : appel à communication

Affiche uchronie

Désireuse d'affirmer le droit à exister des historiens et historiennes et, d'une manière plus générale, de toutes les sciences qui ne génèrent pas systématiquement de profits exploitables par les entreprises, et déterminée à démontrer, en cette période où l'accent est mis sur la marchandisation de l'éducation et du savoir, en quoi ces sciences sont capables de réfléchir et faire réfléchir sur des enjeux contemporains, l'Association des Étudiant-e-s Diplômé-e-s du Département d'Histoire de l'Université de Montréal vous invite au

1er colloque uchronesque

Nous sommes  des chercheurs/ses sérieux/ses, conscient-e-s des dangers de la manipulation des informations et de la rigueur nécessaire à la production du savoir. Par conséquent, pour introduire le thème du colloque, nous proposons la définition du terme « uchronie » donnée par un outil de savoir objectif et dont la qualité n'est plus à démontrer : Wikipédia précise « qu'en littérature, c'est un genre qui repose sur le principe de la réécriture de l'Histoire à partir de la modification d'un événement du passé. On utilise également l'expression « histoire alternative » (alternate history) ou histoire contrefactuelle ».

Nous vous invitons donc à réfléchir, en anglais ou en français, à ce qu'aurait pu devenir votre domaine de spécialité, l'une de vos questions de recherche ou un simple intérêt scientifique dans un contexte différent, bouleversé par un évènement qui n'a pas eu lieu. Comment auraient évolué les sociétés, les religions, les structures économiques ou familiales, les sciences et les techniques, les Etats, l'environnement si la poudre noire avait été maîtrisée par les sociétés précolombiennes, si l'Empire romain d'occident avait perduré jusqu'au XVIe siècle ou si les Alliés avaient été battus en 1944 ?

En montrant qu'il est facile de réécrire l'histoire, nous vous encourageons également à faire réfléchir sur la pertinence de nos disciplines, de la rigueur et de la méthode qui sont indispensables à leur légitimité.
Par cet évènement hors du commun, nous vous invitons enfin à sortir des salles de cours et des conférences de spécialistes, des bibliothèques et des salles d'archives pour gagner l'espace public, partager avec ironie et humour ce qui fait de nous des chercheuses et des chercheurs à part entière, et communiquer sur les enjeux du droit à l'éducation et à la recherche fondamentale.

Modalités :

Nous espérons vous y voir nombreux